Y a de quoi tomber dans les pommes!

 

Rouge, jaune, verte, elles vous feront craquer ou… croquez! La pomme est le 4e fruit le plus consommée au monde après les agrumes, la banane et le raisin. Chaque Canadien consomme en moyenne 86 pommes par an.

 On récolte 64 millions de tonnes de pommes par année dans le monde.  Le plus grand producteur mondial est la Chine avec 25 millions de tonnes. Au Canada, on produit 464 mille tonnes par an.

 

D’hier à aujourd’hui

 Au Canada, la pomiculture a été introduit par les premiers colons français de la Nouvelles Écosses au XVIIe siècle. Les premiers vergers virent le jour dans les régions de Farnham, Abbotsford et à l'Île d'Orléans. Dès 1880, on cultivait plus de 84 variétés. Aujourd’hui sur la centaine de variétés cultivées, les 5 plus populaires sont  la McIntosh, la Red Delicious, la Spartan, l’Empire et l’Idared.

 On dénombre 7 500 variétés cultivées dans le monde sur les 20 000 variétés existantes. Toutes ces variétés serait des descendent de l’espèce Malus sieversii.  Cet arbre sauvage d’Asie centrale de plus de 8000 ans serait l’ancêtre des pommiers.

 

Elles vous feront « croquer »! 

La pomme, le fruit d’automne par excellence nous emballe par ses mille et une façon de la déguster. Peu importe la variété, elle est succulente.

 - Pour croquer à belles dents, on choisit une pomme ferme, croquante et juteuse : Cortland, Lobo, Délicieuse jaune ou rouge, McIntosh, Spartan, Empire, Idared, Melba.

 - Pour les tartes, on utilise une pomme peu juteuse et légèrement acidulée : Cortland, Délicieuse jaune,  Idared, McIntosh.

 - Pour cuire au four, il est préférable d'utiliser une pomme sucrée se déformant peu : Cortland, Idared, Rome beauty, Délicieuse jaune.

 - Pour la compote, on préfère, une pomme qui conserve sa couleur : Cortland, Melba, Délicieuse jaune, Idared, McIntosh, Spratan.

 

Bonne à croquer ! 

Fraîche, elle est une bonne source de vitamines C. En jus, elle est une excellente source puisqu’on l’additionne de vitamine C (acide ascorbique) pour des besoins de conservation et pour prévenir le brunissement.  Selon des chercheurs de l'Université Cornell (É.-U.), les antioxydants (vitamine C, anthocyanines, acides phénoliques) de la pelure réduiraient significativement la croissance de cellules cancéreuses au foie et au colon. Une fois transformée, son contenue antioxydant est plutôt faible.

 La pomme contient 3g de fibres alimentaires, à la condition de manger la pelure.  La pectine, ses fibres solubles, est très importante pour la flore intestinale. Une fois dans l’intestin, la pectine forme un gel. Elle se lie au sucre et au gras pour réduire leur absorption. Ainsi, elle aide à régulariser le taux de cholestérol sanguin et la glycémie.

 De plus, des chercheurs Européens ont observé que la consommation de pomme durant la grossesse a un effet protecteur chez l’enfant contre le développement de l’asthme. Pour ces bienfaits, on suggère de manger 4 pommes par semaines. Finalement, le dicton « Une pomme par jour éloigne le médecin » est peut-être vrai!

 

Manger le fruit défendu  

Savoureuse crue, elle est délicieuse aussi en salade, au four, pocher au vin, dans la farce avec la volaille, râpée, poêlée avec la viande, en gelée, en brochette de fruits sans oublier la tarte, la croustade. Embouteillée, la pomme offre du cidre, cidre de glace, moût, calvados et bien sûr du jus. 

 La pomme mûrit dix fois plus vite à la température de la pièce. Elle garde son croquant pendant environ une semaine au réfrigérateur dans un sac perforé. On les congèle crue en tranches, cuite en morceaux ou en compote. Pour réduire l’usage du sucre dans vos gâteaux, utilisez la compote rehaussée de cannelle, muscade ou menthe. Allez-y, croquer à belles dents dans une pomme fraîche et laissez vous tenter par les plats du restaurant Chez Noeser !

 Pour des informations ou pour changer vos habitudes alimentaires contactez-moi par courriel ou au (450) 358-2002.

  

Sources: harmoniesante.com, www.passeportsante.net, wikipedia.org , www.agr.gc.ca , www.lapommeduquebec.ca

 

 

Sylvie Laroche Nutr.Dt.P.

Nutritionniste

 

© Copyright. Tous droits réservés à Sylvie Laroche Nutr et www.infobouffe.com .